Santé par le toucher

Jean-Denis Borel

Espace Bien-être / Pratique individuelle

Unifier le corps, les émotions et le mental et susciter un équilibre global de ces trois pôles, c’est l’objectif que poursuit la kinésiologie. Née aux Etats-Unis dans les années soixante, elle se nourrit des apports de la chiropraxie, de la réflexologie, de l’ostéopathie et de la médecine chinoise dont elle utilise les méridiens et le système des points d’acupressure.

La kinésiologie envisage l’être humain comme un tout, dont le corps physique, les émotions et le mental ne peuvent pas être séparés. Son action vise donc à être efficiente sur ces trois plans simultanément. Elle considère que le stress, de quelque nature qu’il soit, engendre une modification de notre tonus musculaire, de notre posture, et donc de notre façon de percevoir notre environnement. En évaluant la tonicité de certains muscles précis au moyen d’un test musculaire, le kinésiologue est à même de déterminer la nature et l’impact d’un stress ainsi que la façon la plus appropriée de le dissiper.

C’est une méthode non-invasive, qui postule que chacun possède en lui-même les ressources nécessaires pour vivre une vie épanouie. Elle vise donc à favoriser l’accès à ces ressources essentielles, et à promouvoir une autonomie maximale des personnes. C’est pourquoi son action ne se limite pas aux séances individuelles, mais peut se prolonger par des exercices dans la vie quotidienne. En Suisse, la kinésiologie est officiellement reconnue par la Confédération en tant que thérapie complémentaire.