Tog Chöd

Samedi 13h30 – Dimanche 10h
Sous les Etoiles (rendez-vous à l’accueil de l’Espace Bien-Etre)

Nous voulons tous être heureux, tous sans exception. Cependant, nous ne savons pas vraiment comment faire pour être heureux car nous sommes aveuglés et ignorons les réelles lois de la réalité. Nous sommes donc notre plus grand obstacle pour atteindre le bonheur mais nous sommes également notre meilleur ami car nous avons la sagesse et toutes les solutions en nous. Il nous faut donc une méthode et une personne qui nous guide sur ce chemin, dans ce processus.

Cette technique, c’est le Tog Chöd. Tog signifie pensées et Chöd est traduit par trancher, couper ou libérer.La danse de l’épée a été inventée par Tulku Lobsang Rinpoché. Cette méthode est enracinée dans le Bouddhisme tibétain et plus particulièrement le Tantrayana-père qui axe ses pratiques sur l’esprit.

Grâce à l’épée (qui symbolise la sagesse) ainsi qu’à des mouvements et des mantras,nous coupons nos pensées et nos émotions négatives. Nous créons alors de l’espace en nous et pouvons initier une profonde transformation intérieure. La colère est utilisée comme motivation temporaire pour apporter de la puissance et la motivation profonde est la compassion qui donne la direction. Le Tog Chöd permet d’entraîner le corps et l’esprit. Son principal bénéfice est de vaincre la paresse qui nous enferme dans nos anciennes habitudes et nous empêche de changer. Nous gagnons donc en confiance en soi, surmontons cet obstacle et trouvons le courage et la motivation juste pour changer et décider. Le bonheur est une décision.

 

Maurane Bosson est une jeune femme certifiée pour enseigner par Tulku Lobsang Rinpoché, un maître tibétain. Elle enseigne le Lu Jong (yoga tibétain), le Tog Chöd (Epée de Sagesse) ainsi que le Tsa Lung. D’autres enseignants de la région participeront à l’animation de cet atelier. « J’aime bouger, j’aime expérimenter mon corps et la vie en général. Ce qui me fascine particulièrement dans ces pratiques, c’est leur richesse. Je redécouvre les mouvements indéfiniment et leur sens est si vaste, si riche… Allier corps et esprit n’est pas facile car ils paraissent si éloignés l’un de l’autre, si différents. Pourtant, ces pratiques me permettent doucement de les rapprocher et de les réconcilier. »