Film « La boucherie éthique »

Samedi 15 juin 17h30
Ciné’Quilibre

Réalisateur : Guillaume Desjardins, Jérémy Bernard, Bastien Ughetto
Durée : 47 min
Age légal : 12 ans
Age suggéré : 14 ans

Beaucoup d’entre nous l’attendait, la voilà enfin arrivée : la première boucherie éthique. Grâce à ce projet ambitieux et innovant, chacun pourra enfin manger de la viande en son âme et conscience. Le principe est simple : au lieu d’abattre les animaux d’élevage, on leur prélèvera désormais seulement une partie de leurs corps, sans toucher aux organes vitaux. Les bêtes se verront ensuite soignées avec des prothèses. Pour convaincre les plus dubitatifs, le studio cinéma Les Parasites a mené son enquête. Au menu : cynisme et second degré. Et si l’on pouvait produire de la viande sans tuer les animaux ? Sans même les faire souffrir ? Et ce de manière éthique, pour préserver notre bonne conscience ? À l’heure où l’on dénonce les violences commises dans les abattoirs et que l’on évoque la mise en place de labels « éthiques », les Parasites, un studio de production de courts-métrages, s’attaquent à un sujet sensible et d’actualité. Engagés sur de nombreux terrains, cela faisait quelques temps que les Parasites voulaient dénoncer les conséquences de la consommation de viande dans une de leurs réalisations vidéos. Cependant, le jeune studio tenait à le faire de manière originale, en sortant des sentiers battus. «On a voulu en parler d’une manière différente que celle qu’on peut trouver habituellement sur les réseaux. On a été dans l’absurde pour questionner et faire réagir les gens sur la cause animale» expliquent les auteurs.

Les Parasites est un collectif fondé par d’anciens élèves de l’École internationale de création audiovisuelle et de réalisation en 2013 qui produit des courts métrages et les distribue gratuitement sur la plateforme de vidéos en ligne YouTube. Le collectif a remporté de nombreux prix, en particulier au cours de 48 Hour Film Project, principalement en France. Afin de conserver leur indépendance, Les Parasites se financent essentiellement par un compte Tipeee. Le collectif acquiert très tôt une notoriété à la suite de son court-métrage Amour artificiel, qui remporte plusieurs prix et dépasse rapidement le million de vues sur YouTube. Par la suite, d’autres courts-métrages écrits lors de concours (Le Figurant, Symptômes d’amour), à message (Crise d’empathie) ou simplement drôles (Papier prout) rencontrent également un certain succès, en récoltant des prix ou étant visionnés de nombreuses fois sur leur chaîne. Mais c’est surtout leur film à double sens particulièrement engagé Jeu de société qui les fait connaître en dehors du monde du cinéma, et en particulier dans les milieux alternatifs. Les films militants qu’ils sortent par la suite (Lanceur d’alerte, La Boucherie éthique) bénéficient également d’un bon accueil du public et de critiques positives dans de nombreux média.